Gérard Titus-Carmel,
une bio-bibliographie

- Joan C. Robinson
_______________________________

page 1 2 3 4

Fig. 1. M. Papapietro, Gérard Titus-Carmel, 2004

Fig. 2. D. Roussel, Gérard Titus-Carmel dans
la bibliothèque, Oulchy-le-Château
, 2009

Fig. 3. Gérard Titus-Carmel au salon, Oulchy-
le-Château
, 2012

Fig. 4. G. Titus-Carmel, Joaquin’s Love
Affair,
1970-1972

Fig. 5. Gérard et Joan Titus-Carmel devant La Grande
Bananeraie culturelle
, 1972

Fig. 6. Vue de l’exposition 17 Exemples d’Altération
d’une Sphère
, Stedelijk Museum, Amsterdam, 1973

Fig. 7. G. Titus-Carmel, The Pocket Size Tlingit
Coffin
, 1978

Né le 10 octobre 1942 à Paris (fig. 1). Vit et travaille à Oulchy-le-Château, dans l’Aisne (figs. 2 et 3). Etudes à l’école Boulle à Paris de 1958 à 1962. Première exposition personnelle en 1964. Peintre, dessinateur et graveur, il a participé à près de cinq cents expositions collectives et plus de deux cent cinquante expositions personnelles lui ont été consacrées à travers le monde, où son œuvre est représentée dans une centaine de musées et de collections publiques. Il a réalisé des œuvres monumentales pour le Ministère des Finances à Paris, le Grand Hall Olivier Messiaen de la DRAC Champagne-Ardenne à Châlons-en-Champagne et le Palais des Congrès à Nantes.

Il a officiellement représenté la France dans de nombreuses manifestations internationales dont la Biennale de Paris (1969), Expo’70 (Osaka, 1970), la Biennale d’Alexandrie (1972), « Amsterdam-Paris-Düsseldorf » (Guggenheim Museum, New York, 1972), Dokumenta VI (Cassel, 1977), European Dialogue (Biennale de Sidney, 1979), Biennale Internazionale d’Arte (Venise, 1972 et 1984), « Art en France : un siècle d’inventions » (Moscou, Leningrad, 1989), « Art contemporain en France » (Exposition universelle de Séville, 1992), etc.

Egalement graveur, il a participé aux plus importantes expositions internationales de l’estampe, telles que les biennales de Ljubljana, Cracovie, Tokyo, Vienne, Grenchen, Biella, Bradford, Baden-Baden, Prague., où de nombreux prix lui ont été décernés. Il a illustré bon nombre d’ouvrages de poètes et d’écrivains et a lui-même publié à ce jour une cinquantaine de livres, dont une vingtaine de recueils de poésie et des essais sur l’art et la littérature.

*

Expositions personnelles et bibliographie sélective

(* Les titres des ouvrages de Gérard Titus-Carmel sont précédés d’un astérisque)

1967

Galerie du Fleuve, Paris

1968

Galerie du Fleuve, Paris

1969

Galerija 212, Belgrade (présentation d’Irina Subotić)

1970
Galerie Daniel Templon, Paris
Galerie de l’Apiaw, Liège (présentation de Jean-Marc Tisserant)
Galerie Daniel Templon, Paris

1971
ARC, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris (texte de Mathieu Bénézet, poème de Jean-Pierre Faye ; entretien de GTC avec Maurice Maurin)
Galerie Bama, Paris (préface de Pierre Léonard)
Galerie La Salita, Rome (note de Mathieu Bénézet)

* Joaquin’s Love Affair, Ericart (fig. 4)

1972
Neue Galerie / Sammlung Ludwig, Aix-la-Chapelle (préface de Wolfgang Becker ; extraits de textes de Michel Troche, Jean-Marc Tisserant, Mathieu Bénézet, Catherine Millet et Maurice Maurin ; petite note de GTC) (fig. 5)
Galerie Daniel Templon, Paris
Muzeum Sztuki w Łodzi, Łódź (présentation de Ryszard Stanislawski ; extraits de textes de Michel Troche, Jean-Marc Tisserant, Mathieu Bénézet et Gilbert Lascault)
36a Biennale internazionale d’arte, Pavillon français, Venise (présentation de Raoul-Jean Moulin)
Galerie du Fleuve, Bordeaux
The Royal College of Art Gallery, Londres (présentation de John Blake)
Galleria Diagramma, Milan

1973
Galerie Godula Buchholz, Munich (note de GTC)
Stedelijk Museum, Amsterdam (préface d’Irmeline Lebeer) (fig. 6)
Galleria Arturo Schwarz, Milan (préface de Tommaso Trini ; note de GTC)

1974
Galerie Daniel Templon, Paris
Galerie La Hune, Paris (texte de Jean-Pierre Faye)
Galerie La Touriale, Marseille
Galerie Birger Arnesen, Copenhague
Galerie Véga / Manette Repriels, Liège (extraits de deux entretiens de GTC avec Irmeline Lebeer)

1975
Galleri Graphikhus et Futura, Stockholm
Galerie Daniel Templon, Paris
Galerie Hécate, Paris
Palais des Beaux-Arts, Bruxelles (entretien de GTC avec Irmeline Lebeer)

1976

Galerie La Hune, Paris (entretien de GTC avec Jean-Pierre Faye)
Galerie Thérèse Roussel, Perpignan
Galerie Baudoin Lebon, Paris

* The Pocket Size Tlingit Coffin, Baudoin Lebon / SMI, éd.

1977
Galerie Gimpel & Hanover, Zurich (présentation de Willy Rotzler)
Gimpel Fils Gallery, Londres (présentation de Willy Rotzler)
Kunsthandel Brinkman, Amsterdam
Galerie Art Actuel, Nancy

1978
Musée national d’Art moderne / Centre Georges-Pompidou, Paris (texte de Jacques Derrida, préface de Gilbert Lascault) (fig. 7)
Galeria Krzysztofory, Cracovie (préface de Tadeusz Kantor)
Galerie Maeght, Paris (préface de Werner Spies)

1979
Kunstverein für die Rheinlande und Westfalen, Kunsthalle, Düsseldorf (présentation de Karl-Heinz Hering, préface de Günter Metken)
Galerie Maeght, Zurich (préface de Werner Spies)
Galerie Charles Kriwin, Bruxelles (note de GTC)
>les années 1980
sommaire