Stase d’écrit, stase d’écran. Poétique du suspens narratif

____________________________________

Actes du colloque organisé à l’Université Toulouse-Jean Jaurès
et à La Cinémathèque de Toulouse du 18 au 20 octobre 2018
par Philippe Ragel et Sylvie Vignes (laboratoire PLH)
Numéro élaboré avec l’aide de Salomé Bouaziz et Théo Denizot

Autres numéros :

 

partager   Facebook Twitter Linkedin email
hiver 2021

Philippe Ragel et Sylvie Vignes

Avant-propos

Interruptions, distensions et distorsions narratives

Michel Bertrand

Du Cluedo comme mode d’emploi pour l’« écriture

systématiquement interruptive » de Chloé Delaume

 

Jean-Marie Kouakou

Stase élémentaire dans les récits lecléziens

 

Antony Fiant

Enjeux oniriques, poétiques et esthétiques d’une suspension du récit

dans Cemetery of Splendour d’Apichatpong Weerasethakul :

analyse d’une séquence

 

Patrick Barrès

Le Petit Hérisson dans le brouillard de Youri Norstein :

les distensions narratives du puisatier, du taupier et du randonneur

 

Nathalie Solomon

Le voyage suspendu : paradoxes de la pause

dans les Mémoires d’un touriste de Stendhal

 

Anicet Modeste M’Besso

L’interruption narrative dans les œuvres d’Hélène Cixous

 

Dominique Bonnet

L’attente narrative chez Philippe Claudel

 

Federico Pierotti

Regards, contemplation et temporalité

dans le cinéma de Miguel Gomes

 

Vincent Souladié

Terrence Malick et l’esthétique de la digression

Suspens poétique

Jean-Paul Dufiet

La stase dramatique chez Jean-Luc Lagarce :

J’étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne

 

Anne-Lise Blanc

Suspensions du Tramway

 

Claude Benoît

Stase et éclatement des barrières du temps

chez le personnage yourcenarien

 

Adèle Cassigneul

Virginia Woolf, Abbas Kiarostami : extase du moment d’être

 

Chiara Tognolotti et Laura Vichi

De Finis Terræ à Le Tempestaire : la cinéstase

et le sacré dans l’œuvre de Jean Epstein

 

Sophie Lécole Solnychkine

Gestes en suspens. Le temps comme matière

du monde dans le cinéma de Jeff Nichols

 

Benjamin Thomas

La ville-désert. Image dialectique, entre stase et mouvement

 

Àngel Quintana

La singularité numérique et le mythe

dans le cinéma d’un iconoclaste : Albert Serra

Annexes